25 septembre 2013

Le Comité interministériel entérine l’objectif 2015 d’accessibilité des bâtiments

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault présidait mercredi 25 septembre la première réunion du Comité interministériel du handicap à Matignon.

« Entre la loi de 2005 et l’objectif d’accessibilité de 2015, nous sommes loin du compte ». Le constat est lucide. Il est de Jean-Marc Ayrault à l’issue de la première réunion du Comité interministériel du handicap depuis sa création en 2009.

Mais le Premier ministre le maintient : l’engagement pour une accessibilité universelle de la société est un engagement fort de son gouvernement. « Il ne faut pas perdre en route cet objectif de vue », a martelé le Premier ministre.

Dès lors, en accord avec les membres du CIH et les associations représentant les personnes en situation de handicap, Jean-Marc Ayrault a annoncé l’ouverture de deux chantiers de concertation dès le mois prochain « afin de faire évoluer de manière consensuelle le cadre juridique d’intervention des acteurs. »

Revoir les normes

Il a pour une part chargé la sénatrice Claire-Lise Campion (déjà auteure d’un rapport sur l’état de l’accessibilité en France, notre article) de mener une concertation sur la mise en place des Agendas d’accessibilité programmée (Ad’Ap) – leur périmètre, leur durée, leur contenu, leurs procédures d’élaboration et de validation – jusqu’à et après 2015.

Elle devra notamment définir, a insité Jean-Marc Ayrault, « un dispositif de sanctions financières dans le cas du non-respect de ces Ad’Ap. Les sommes versées abonderont un fonds pour l’accessibilité. »

Par ailleurs, la question des normes (sans préciser lesquelles) devra être abordée : des ajustements seront à envisager (que ce soit pour le bâti, la voirie ou les transports) pour améliorer la prise en compte de tous les handicaps, accélérer la mise en accessibilité et intégrer la notion de qualité d’usage des équipements.

« Ces concertations seront très courtes, de trois mois maximum », a précisé Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux Personnes handicapées. Ainsi dès janvier 2014, les premières conclusions devront être rendues au Premier ministre. « Dès lors, les dispositifs législatifs et réglementaires existants seront modifiés par ordonnance », a affirmé Jean-Marc Ayrault.

Outre l’accessibilité, le CIH s’est fixé trois priorités: la jeunesse, l’emploi et l’accompagnement médico-social.

Une Conférence nationale du handicap aura lieu en 2014, « l’occasion d’établir un premier bilan des engagements pris par le comité interministériel du handicap. Notre politique sera jugée sur nos résultats », a conclu jean-Marc Ayrault.

20 novembre 2015

Les Ad’AP en chiffres

Au 1er novembre, 280.917 ERP se sont donc engagés dans le dispositif Ad’AP. Ce chiffre comprend les ERP sous Ad’AP déposés et les ERP sous demandes de prorogation de dépôt d’Ad’AP déposées. Concernant les Ad’Ap déposés, la délégation ministérielle à l’accessibilité recense 78.568 au 1er novembre, concernant 194.859 ERP. Les propriétaires et exploitants en retard […]

Lire la suite

24 septembre 2015

Où déposer son Ad’AP ?

Une question qui revient souvent. Où déposer son Ad’AP ? Cela va dépendre du formulaire que vous utilisez (selon la situation spécifique de votre établissement ou de vos établissements). Ci-dessous les réponses à vos questions. Cerfa 13824*03 : Si vous utilisez le Cerfa 13824*03, le dossier est à transmettre à la mairie (ou à la préfecture de […]

Lire la suite

24 septembre 2015

Rampes Amovibles : Que choisir ?

Vous êtes nombreux à vous poser des questions sur les rampes amovibles, depuis que l’arrêté du 8 décembre 2014 a assoupli certaines règles. Vous trouverez ci-dessous des informations qui vous permettront de choisir une rampe adaptée à votre établissement recevant du public. Le recours a un professionnel restera à privilégier dans les cas complexes ou […]

Lire la suite