7 janvier 2020

La douche italienne pour plus de sécurité

 

Parmi l’ensemble des mesures prises par les autorités administratives pour faciliter l’accessibilité, celle concernant les douches italiennes des logements neufs semble particulièrement importante. Sans rebords ni bac, ce dispositif permet de limiter les chutes et donc les accidents domestiques chez les personnes à mobilité réduite et les personnes grand âge. Dès 2020, pour les travaux et les constructions, il sera nécessaire que les architectes et les maçons repensent l’espace des salles de bain pour les logements neufs.

Des travaux pour la mise en accessibilité des salles de bain

Non seulement la douche italienne est esthétique mais en outre elle s’avère être l’équipement le plus adapté à la mise en accessibilité des salles de bain : Rien ne gêne son franchissement. Qui plus est, sa surface est antidérapante, ce qui permet d’éviter les glissades. C’est ainsi que les personnes en perte ou ayant perdu leur mobilité seront en sécurité et bénéficieront d’un meilleur confort.

Afin de l’installer, il faut appliquer un revêtement étanche, mais pas seulement ! Des travaux de maçonnerie sont nécessaires afin de surélever le sol de 7 centimètres pour installer un siphon, dispositif hydraulique installé sur la canalisation.

L’aide financière du ministère

Le ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales propose aux résidents particuliers une aide financière afin de construire des salles de bain adaptées aux besoins des personnes âgées. Cette aide concerne les plus de 70 ans qui résident dans des logements relevant du « bati-existant » et s’élève jusqu’ à 5000 euros. Elle concerne l’installation d’une douche italienne, d’un lavabo adapté, d’une cuvette et de WC rehaussé avec une barre d’appui.

Une mesure engendrant des coûts supplémentaires et des changements d’usages

La mise en place officielle de cette mesure n’est pas fixée : toutefois, elle s’appliquera en 2020 et ainsi implique que les plans de construction soient d’ores et déjà revus et repensés par les architectes. Les dépenses et les coûts vont augmenter, ce qui génère des inquiétudes du côté des professionnels entrepreneurs de la construction.

Quoiqu’on en dise, cette mesure traduit la volonté d’améliorer les espaces de vie des personnes résidents en logements neufs, sur une moyenne et longue durée. Ainsi, les personnes vieillissantes pourront se sentir à leur aise et en sécurité dans leur logement. Espérons que le nombre de chute baisse. Pour rappel, les accidents domestiques comme la chute représente une cause de mortalité importante chez les séniors, c’est-à-dire les plus de 60 ans.


13 mars 2020

L’essentiel à savoir : Comment obtenir les aides de la Maison Départementale des Personnes Handicapées ?

Les personnes dont le handicap empêche l’accès au travail ont droit à des aides délivrées par la Maison départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Sa création remonte à 2005, une année importante dans l’histoire de la législation relative au handicap puisque la loi sur l’Égalité des Droits et des Chances avait été promulguée sous la Présidence […]

Lire la suite

2 mars 2020

Avec loi Milon, les conditions d’accès à la PCH se simplifient

Le parlement a adopté une proposition de loi, améliorant la prestation de compensation du handicap (PCH). Cela a eu lieu le mercredi  24 février, après la « seconde lecture » qui permet de confirmer la pertinence d’une loi.  La proposition de loi Milon destinée à améliorer l’accès à la prestation de compensation du handicap (PCH) a été […]

Lire la suite