26 juillet 2019

Bandes d’éveil à la vigilance : les dalles podotactiles

« Une bande d’éveil à la vigilance a pour objectif d’éveiller
la vigilance des personnes présentant une déficience visuelle par détection
tactile et visuelle. Elles peuvent être installées dans les parties extérieures
des établissements recevant du public et dans les installations ouvertes au
public ».

Cette définition de la BEV est extraite de l’Arrêté du 8 décembre
2014 qui crée un cadre règlementaire concernant l’accessibilité des ERP.

Des bandes
d’éveil à la vigilance aux normes de l’accessibilité selon l’Arrêté du 8
décembre 2014

Une bande podotactile présente les caractéristiques décrites ci-dessous, quand elle est aux normes de la règlementation en matière d’accessibilité précisés dans l’annexe 7 “Bandes d’éveil à la vigilance” de l’Arrêté du 8 décembre 2014 :

– elle est constituée de plots régulièrement espacés

– sa largeur est suffisante pour être détectée à la canne blanche
et pour ne pas être enjambée par le piéton

– elle est visuellement contrastée par rapport à son environnement
immédiat ;

– elle est non glissante ;

– elle ne présente pas de gêne pour les personnes présentant des
difficultés pour se déplacer.

– elle est placée à une distance de la zone de danger
correspondant au pas de freinage.

Les dalles
podotactiles, leur utilité principale :

  • S’adresse aux
    individus souffrants d’un handicap sensoriel, précisément visuel.
  • Sont
    détectables tactilement et visuellement (pour les malvoyants) par effet de
    couleur contrastée avec le reste du décor.
  • S’installent
    en intérieur ou en extérieur


installer les dalles podotactiles ?

Les dalles podotactiles sont obligatoires en haut et sur chaque
pallier intermédiaire dans les escaliers.

Aussi, elles protègent des dangers ; il faut donc les
installer avant un passage clouté (au bord du trottoir sur la voie publique)
sur le quais des gares, etc…

Ainsi, pour mémo, il est
obligatoire d’en installer :

  •  Sur les quais des transports
    collectifs, maritimes et fluviaux
    .
  •  Près des voies, routières ou ferrées.
  •  En haut d’un d’escalier implanté
    sur la voirie ou sur un espace public que ce soit à l’intérieur ou l’extérieur

La dalle podotactile, un dispositif
conforme à des normes précises relatives à l’accessibilité

Afin de choisir vos dalles podotactiles, il vous sera nécessaire de considérer ces trois critères incontournables :

Le nombre de plots : Au nombre de 8 plots dans le sens de la profondeur,
même si une réduction du nombre de plots est admise en haut des escaliers des ERP
(5 à 6 plots en profondeur)

L’agencement des plots : Il devra y avoir un écart de 75 mm entre chaque plot,
organisé en quinconces

Le matériau : attention, les matériaux peuvent rouiller ou
casser.


13 mars 2020

L’essentiel à savoir : Comment obtenir les aides de la Maison Départementale des Personnes Handicapées ?

Les personnes dont le handicap empêche l’accès au travail ont droit à des aides délivrées par la Maison départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Sa création remonte à 2005, une année importante dans l’histoire de la législation relative au handicap puisque la loi sur l’Égalité des Droits et des Chances avait été promulguée sous la Présidence […]

Lire la suite

2 mars 2020

Avec loi Milon, les conditions d’accès à la PCH se simplifient

Le parlement a adopté une proposition de loi, améliorant la prestation de compensation du handicap (PCH). Cela a eu lieu le mercredi  24 février, après la « seconde lecture » qui permet de confirmer la pertinence d’une loi.  La proposition de loi Milon destinée à améliorer l’accès à la prestation de compensation du handicap (PCH) a été […]

Lire la suite